11-Novembre : Donald Trump annule sa visite au cimetière américain du Bois Belleau en raison du mauvais temps

Le président américain devait se rendre dans ce cimetière situé dans le département de l’Aisne, à une centaine de kilomètres au nord-est de Paris, à bord de l’hélicoptère présidentiel “Marine One”.

La pluie a eu raison de sa visite. Le président américain Donald Trump a annulé, samedi 10 novembre, un déplacement prévu au cimetière américain de Bois Belleau, dans le nord de la France, en raison du mauvais temps, a annoncé la Maison Blanche. “Le déplacement du président et de la Première dame au cimetière américain Aisne-Marne a été annulé pour des raisons de programme et de logistique liées au temps”, a indiqué la Maison Blanche.

Donald Trump devait se rendre dans ce cimetière situé dans le département de l’Aisne, à une centaine de kilomètres au nord-est de Paris, à bord de l’hélicoptère présidentiel Marine One.

Une nécropole, concession américaine depuis 1922, la statue d’un Marine ainsi qu’un musée de la Mémoire ont été érigés à Belleau, village de 140 habitants. En mai 1918, une offensive allemande marqua le début de la 2e bataille de la Marne. L’état-major français demande alors à la 2e division d’infanterie américaine (DIUS), surnommée l’Indianhead à cause de son badge à l’épaule représentant une tête d’indien, d’intervenir.

En juin, cette division parvient à stopper l’avancée allemande au prix de très lourdes pertes, avec 7 876 morts, blessés et disparus et des combats au corps-à-corps ou à la mitrailleuse.

Ce n’est pas la première fois qu’un président américain annule sa venue à Bois Belleau. “Pour le 80e anniversaire de l’armistice de la Première Guerre mondiale, il avait été dit qu’il y aurait peut-être le président des Etats-Unis. Pour le 90e anniversaire, on attendait aussi un président qui n’est jamais venu. Alors très sincèrement, cette fois, je n’y croyais pas trop”, avait déclaré sur Europe 1 la maire de Belleau, Nadia Crapart, avant l’annulation de Donald Trump. 

“La météorologie a fait des progrès ces dernières années. Quand il avait été envisagé que Donald Trump vienne en hélicoptère, je pense que ses services savaient qu’il allait tomber quelques gouttes…”, ironise auprès de franceinfo le député (LREM) de l’Aisne, Jacques Krabal.“Je trouve dommage, pour ces 7 000 jeunes Américains qui ont donné leur vie pour notre liberté, que le président des Etats-Unis ait annulé sa venue”, ajoute-t-il.

Selon Jacques Krabal, l’annulation de cette visite a peut-être davantage à voir avec la passe d’armes entre le président américain et Emmanuel Macron au sujet de la création d’une armée européenne. “Ils avaient peut-être des choses à se dire”, suggère-t-il. Donald Trump n’avait rien d’autre de prévu ce samedi, en dehors du dîner de chefs d’Etat au Musée d’Orsay.

Dépité, Jacques Krabal est reparti avec ses cadeaux pour le président américain :“Je lui avais préparé une bouteille de champagne car nous sommes la porte d’entrée du champagne, un recueil desFables de La Fontaine[dont l’auteur est né près de Belleau] et une fiole d’eau de la fontaine bouledogue, qui donne du courage de la force”. Et d’annoncer : “Je les donnerai à l’ambassadrice des Etats-Unispour qu’elle les lui remette.”