Brexit : une nouvelle démission

Une nouvelle démission, une de plus, dans le gouvernement de Theresa May au Royaume-Uni. Cette fois, c’est Jo Johnson, le secrétaire d’Etat aux transports et frère cadet de l’ancien chef de la diplomatie Boris Johnson, qui claque la porte. Pour lui, l’accord qui se profile sur le Brexit serait ” une terrible erreur “.

” Nous fonçons à toute allure vers un Brexit incohérent qui va nous enfermer dans une relation de subordination avec l’Union européenne, sans que nous ayons notre mot à dire sur les règles qui régiront de larges pans de notre économie, explique Jo Johnson dans une vidéo. C’est totalement inacceptable et insoutenable pour une démocratie fière comme la nôtre. “

Contrairement à son frère, il a défendu le maintien du Royaume-Uni dans l’Union européenne, et aujourd’hui il réclame un second référendum.

” Le fossé est tellement grand désormais entre ce qui a été promis au moment du référendum et ce qui est dans l’accord proposé actuellement par la Première ministre que je n’ai pas eu d’autre choix que de soumettre ma démission à la Première ministre “, insiste-t-il dans cette vidéo.

En Irlande, le Premier ministre continue pour sa part de mettre tout son poids dans la balance pour que les négociations entre Londres et Bruxelles aboutissent.

” Je pense que nous sommes à une étape très sensible des négociations, a déclaré Leo Varakdar. Une issue positive n’est pas garantie mais je pense qu’elle est possible dans les prochains jours. “

Ce que souhaite éviter à tout prix Leo Varakdar, c’est le rétablissement d’une frontière dure entre l’Irlande et la province britannique d’Irlande du Nord, province qui pourrait rester temporairement dans l’union douanière européenne.