Libération de la journaliste camerounaise Mimi Mefo

libération journaliste, mimi mefo, cameroun

Copyright de l’image
Mimi Mefo

La rédactrice en chef adjointe d’Eéquinoxe télevision incarcérée depuis mercredi à la prison centrale de New Bell à Douala a été libérée samedi.

Dans la convocation qui lui a été envoyé, Mimi Mefo affirme à la BBC avoir lu qu’elle est accusée de propagation de fausse nouvelle et de cybercriminalité.

“Quelques temps après, on m’a dit que je suis accusée d’atteinte à la sécurité nationale”, a indiqué la journaliste à BBC. Des accusations que rejette la journaliste.

Sur son compte twitter, Mimi Mefo avait publié une information selon laquelle le missionnaire américain tué en zone anglophone il y a deux semaines avait été atteint mortellement par une arme de l’armée camerounaise.

Mimi Mefo va comparaitre lundi au tribunal militaire de Douala.

Le porte-parole de l’armée camerounaise, le colonnel Didier Badjeck, affirme que “le gouvernement n’a pas cédé aux pressions en libérant la journaliste. Mais, il a agi dans le sens de l’apaisement”.