Russie: pas de poursuites contre le réalisateur Alexandre Sokourov

image

La police russe a indiqué vendredi ne pas avoir découvert d’infractions dans l’activité de la fondation d’Alexandre Sokourov, visée la veille par des “contrôles”, des médias faisant état d’une intervention du président Vladimir Poutine en faveur du réalisateur.

“La police a achevé les contrôles de la fondation “Primer Intonatsii”, lancées suite aux déclarations de son ancien collaborateur et portant sur un éventuel détournement de fonds. Aucune enquête n’est ouverte, faute de crime”, a rapporté dans un communiqué la police de Saint-Pétersbourg (nord-ouest).

Jeudi, des enquêteurs avaient “contrôlé” à Saint-Pétersbourg l’activité financière de la fondation d’aide aux jeunes cinéastes d’Alexandre Sokourov. Ce dernier s’était alarmé dans un communiqué, disant recevoir une “attention particulière” des services russes de sécurité (FSB) et dénonçant les “accusations calomnieuses” d’un ancien employé.

Selon la presse locale, Vladimir Poutine, qui était à Saint-Pétersbourg jeudi pour un forum international, serait directement intervenu pour que la police mette un terme à l’enquête.

“Selon nos informations, il (Vladimir Poutine) a perçu négativement ce bruit autour de Sokourov et a ordonné à Alexandre Beglov (gouverneur de Saint-Pétersbourg par intérim, ndlr) d’examiner attentivement cette affaire”, assure le journal en ligne Fontanka.

Le service de presse du gouvernement de Saint-Pétersbourg a indiqué de son côté qu’Alexandre Beglov “avait demandé à examiner attentivement cette affaire” après avoir parlé au téléphone avec le chef de la police locale et le procureur de Saint-Pétersbourg.

“Compte tenu de l’ampleur de la personnalité (de Sokourov) et de ses services rendus à la Russie et à Saint-Pétersbourg, le gouverneur leur a demandé d’agir strictement dans le cadre de la loi”, précise Fontanka, citant le service de presse.

Vendredi, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a indiqué aux journalistes que Vladimir Poutine avait été informé de ces contrôles, sans donner plus de commentaire.

Le réalisateur de 67 ans avait indiqué jeudi que les contrôles de l’activité financière de sa fondation duraient depuis plusieurs mois. Il s’agissait d’abord de vérifications “de routine” mais elles ont pris une autre dimension “après la dénonciation d’un ancien employé”.

Il avait dit craindre que son cas ne ressemble à celui du metteur en scène Kirill Serebrennikov, accusé d’avoir détourné environ 130 millions de roubles (1,7 million d’euros) de subventions publiques destinées à son théâtre moscovite, une affaire qu’il juge “absurde”.

Réalisateur russe le plus connu à l’étranger et faisant office d’autorité morale dans son pays, Alexandre Sokourov a notamment reçu le Lion d’or à Venise en 2011 pour “Faust”, film dans le financement duquel Vladimir Poutine s’était directement impliqué.

Il s’est à plusieurs reprises publiquement prononcé contre les autorités russes, appelant à la libération d’Oleg Sentsov ou des “prisonniers politiques” de Russie.

“Les relations particulières du président avec le réalisateur sont connues: Sokourov fait partie de ceux qui peuvent lui poser toutes les questions, même les plus déplaisantes”, notait Fontanka vendredi.