Waymo One : le service de taxis autonomes voit enfin le jour

Waymo promettait de mettre sur pied un service de taxis autonomes. C’est chose faite. La filiale d’Alphabet (Google) a présenté Waymo One, pour l’instant réservée à un petit nombre d’utilisateurs de la banlieue de Phoenix en Arizona.

La filiale d’Alphabet trépignait d’impatience. Après avoir dépassé les 10 millions de miles, elle avait commencé à tester le modèle économique de son service de taxis autonomes.

Waymo One : les taxis autonomes ne sont pas encore tout le monde

Waymo One, c’est donc le nom du service en question. Présenté dans une vidéo de promotion dynamique, il consiste en une application mobile mise entre les mains des “early riders”. Ce sont quelques centaines de passagers privilégiés (environ 400) qui ont déjà voyagé à bord des Chrysler Pacifica autonomes.

Dans le cadre du lancement de Waymo One, John Krafcik, CEO de la société précise que des “chauffeurs formés” s’assureront de la sécurité des passagers. Concrètement, ils reprendront le contrôle du véhicule en cas de danger. Nous rappelons que les taxis autonomes ont été testés à de nombreuses reprises sans chauffeur.

Rassurer les utilisateurs américains

Cependant, c’est la condition sine qua non de l’adoption massive du service de taxis autonomes. Il s’agit de rassurer les automobilistes et utilisateurs américains avant de leur proposer cette solution à large échelle. Les derniers sondages en date montraient une forte méfiance.

L’application dédiée permet donc de commander un véhicule 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Toutes les informations nécessaires au suivi de la course y sont indiquées. Temps d’attente, durée de trajet, tarif : le passager ne sera pas déboussolé s’il a l’habitude d’Uber ou de Lyft.

Selon Reuters, Waymo One s’aligne sur ses deux concurrents. Par exemple, un trajet de cinq kilomètres sera facturé 7,59 dollars. À voir si les utilisateurs se laisseront convaincre par un service sans chauffeur.