El Chapo jugé coupable, procès en Catalogne, antisémitisme… L'essentiel de l'actu de ce mardi

Des manifestants bloquent une rue de Barcelone le 12 février.

Des manifestants bloquent une rue de Barcelone le 12 février.

AFP

El Chapo. Le narcotrafiquant mexicain Joaquin Guzman alias «El Chapo» a été déclaré coupable mardi par un jury américain, après trois mois de procès et six jours de délibérations à New York. Notre récit du procès-fleuve à retrouver ici.

Catalogne. Le procès historique de douze dirigeants indépendantistes pour leur rôle dans la tentative de sécession de la Catalogne en octobre 2017 s’est ouvert aujourd’hui. A Barcelone, des manifestants ont occupé pacifiquement une rue pour manifester leur soutien. A lire.

Antisémitisme. Les actes à caractère raciste et xénophobe ont diminué en 2018 en France, selon un bilan du ministère de l’Intérieur qui montre un recul des actes antimusulmans mais une augmentation de 74% des menaces et violences visant les Juifs (541 faits compabilisés).

Marseille. Le tribunal administratif de Marseille a annulé le plan à un milliard d’euros du maire LR de Marseille Jean-Claude Gaudin, destiné à rénover une trentaine d’écoles primaires via un partenariat public-privé (PPP) et très critiqué depuis son adoption, en octobre 2017, selon une source judiciaire.

Gilets jaunes. La justice a prononcé près de 1 800 condamnations depuis le début du mouvement des gilets jaunes à la mi-novembre, qui a été accompagné par endroits de violences, a annoncé mardi le Premier ministre Édouard Philippe devant l’Assemblée nationale.

Turquie. Au moins 641 personnes soupçonnées de liens avec le prédicateur Fethullah Gülen, accusé par Ankara d’avoir fomenté le putsch manqué de juillet 2016, ont été arrêtées mardi à travers le pays, a annoncé l’agence de presse étatique Anadolu.

Foot. La saison du PSG démarre vraiment ce soir contre Manchester United, en 8e de finale de la Ligue des champions. Mais la blessure au pied droit de Neymar, qui prive le PSG de sa présence, cristallise la fragilité récurrente d’un projet presque entièrement centré autour du Brésilien. A lire.

Disparition. Gordon Banks, le gardien de l’équipe d’Angleterre victorieuse de la Coupe du monde de football 1966 est mort à l’âge de 81 ans dans la nuit de lundi à mardi. Lors de la Coupe du Monde 1970, il avait réalisé ce qui est encore appelé aujourd’hui «l’arrêt du siècle» face à Pelé. Lire notre article.

LIBERATION