L'offre décroissante mondiale de la morue profite au pangasius vietnamien

Transformation des poissons tra pour les exportations. Photo: VNA

Hanoi (VNA) – L’offre mondiale de la morue, estimée à 1,5 millions de tonnes en 2019, soit une baisse de 90.000 tonnes selon l’Institut national américain des pêches (NFI), pourrait profiter à l’exportation du pangasius vietnamiens.

Comme le pangasius vietnamien est le concurrent direct de la morue sur le marché mondial, notamment américain, une offre décroissante de la seconde offrirait une opportunité d’augmenter les exportations de pangasisus vers les Etats-Unis, selon les professionnels du secteur.

La masse d’eau chaude dans les zones d’élevage de la morue freine la reproduction de cette espèce qui aboutit à une forte baisse de l’offre américaine dans le golfe d’Alaska. Entre-temps, la production canadienne dans l’Atlantique n’a pas encore montré de signe de reprise, affectant ainsi les marchés américain et européen, a expliqué le NFI.

Au Vietnam, les pangasius sont élevés aujourd’hui dans plus de la moitié des provinces vietnamiennes bercées par le Mékong, ainsi que dans plusieurs localités au Centre et au Nord. Cette filière florissante a créé des dizaines de milliers d’emplois.

Selon les chiffres du ministère vietnamien de l’Agriculture et du Développement rural, en 2018, les exportations de pangasius du Vietnam ont atteint près de 2,3 milliards de dollars, en hausse de 15% par rapport au plan initial. – VNA

Vos commentaires sur cet article …