Une nouvelle station CNG inaugurée à Soignies

Une nouvelle station CNG inaugurée à Soignies


Soignies a désormais une station au CNG. C’est la 2e commune du Cœur du Hainaut à en être pourvue après Mons.

Émilie Zimbili


Le gaz naturel comprimé (CNG en abrégé) est un des carburants appelés à se développer si on veut rouler avec des voitures un peu moins polluantes que celles utilisant l’essence ou le diesel. Problème: faire le plein en Wallonie n’est pas une mince affaire, tant le réseau de pompes au CNG est encore embryonnaire.

Mais les choses bougent. En témoigne l’inauguration cet après-midi d’une station à Soignies, installée au Boulevard Kennedy. Elle fait partie du réseau ENORA, le partenariat mixte entre l’intercommunale IDETA, Engie Electrabel, G&V Energy Group, IDELUX, et l’Intercommunale Pure de Financement du Hainaut regroupant IDEA, IDETA et IGRETEC (l’IPFH).

Tous ces partenaires ont inauguré mercredi, en présence des autorités communales, cette nouvelle station CNG sur le territoire de la Ville de Soignies. Le nouvel équipement s’inscrit dans les objectifs wallons en matière de transition énergétique et dans la promotion de la mobilité verte auprès des ménages et des entreprises.

Cette nouvelle station ENORA, située Boulevard J.-F. Kennedy à Soignies, est la 11e station du réseau ENORA, la 8e en Wallonie après celles de Tournai, Nivelles, Ollignies (Lessines), Mouscron et Mons.

Selon ENORA, un véhicule au gaz naturel n’émet pratiquement pas de particules fines, ce qui en ferait le carburant le plus respectueux de l’environnement. Par ailleurs, les émissions d’oxydes d’azote (NOx) sont de 50 à 60% inférieures à celles de l’essence et du diesel. Un véhicule au CNG produit environ 27% de CO2 en moins que l’essence et 12% en moins que le diesel. Les déplacements motorisés à l’échelle européenne comptent pour 18% de la totalité des émissions de gaz à effet de serre.

Les partenaires du projet ont confirmé mercredi leur volonté de s’étendre aux autres provinces wallonnes pour les particuliers et pour les entreprises. De nouveaux projets seront concrétisés en 2019, notamment à Fleurus en mars et à Marche-en-Famenne en mai.