Volkswagen va réduire ses effectifs, jusqu'à 7000 postes seront supprimés

Volkswagen ID család

Volkswagen se veut rassurant ; il n’y aura aucun licenciement avant 2025.

Volkswagen amorce le passage aux véhicules électriques. Le constructeur allemand prépare le lancement de l’I.D., qui sera suivie par près de 70 modèles électriques (ce chiffre comprend les différentes variantes) d’ici 2028. Cependant, comme l’a déclaré Herbert Diess, président du directoire chez Volkswagen, une voiture électrique demande 30 % d’efforts en moins qu’une voiture thermique. Autrement dit, Volkswagen a besoin de moins de ressources humaines pour fabriquer ses voitures électriques.

“La réalité, c’est que la construction d’une voiture électrique nécessite environ 30 % d’efforts en moins qu’une voiture à moteur à combustion interne. Cela signifie que nous devons procéder à des suppressions d’emplois.” a déclaré Herbert Diess.

De plus, Volkswagen veut augmenter ses marges et atteindre son objectif de rentabilité opérationnelle de 6 % en 2022. Pour cela, et pour les raisons précédemment évoquées, le constructeur de Wolfsburg n’a pas d’autres choix que de supprimer des postes. Selon plusieurs sources, la suppression de postes concerne 5000 à 7000 salariés. Volkswagen s’est engagé à ne licencier aucun salarié avant 2025. Pour réduire sa masse salariale, il ne remplacera tout simplement pas les départs à la retraite et compte aussi sur les départs naturels.

Parallèlement, Volkswagen devrait recruter près de 2000 personnes dédiées aux logiciels et à l’électronique. Les voitures électriques demandent moins de mains d’œuvre, mais il est nécessaire de recruter d’autres profils pour leur développement continu. Nous assistons à une bascule, ou plutôt, à une transition dans les usines entre les véhicules thermiques et électriques. On ne construit pas une voiture électrique comme une voiture thermique, et il est nécessaire pour Volkswagen et d’autres constructeurs de restructurer les usines.

“La plateforme modulaire pour véhicules électriques (MEB) est sans doute le projet le plus important dans l’histoire de Volkswagen, similaire au passage de la Coccinelle à la Golf”, déclare Thomas Ulbrich, Membre du Directoire de la marque Volkswagen en charge de l’Electro-Mobilité. “Ce sera la base de plus de 10 millions de voitures électriques dans l’ensemble du Groupe lors de la première vague et cela ouvrira notre voie vers l’âge de l’électricité.” 

La Volkswagen I.D. aura un moteur électrique placé au niveau de l’essieu arrière. Son autonomie sera comprise entre 330 et 550 km, et pourra se recharger de 0 à 80 % en 30 minutes grâce à une prise de 125 kWh. Volkswagen veut démocratiser la voiture électrique, ainsi, le prix de cette I.D. sera, selon Volkswagen, sensiblement le même qu’une Volkswagen Golf diesel.